Plantation de l’arbre du 100ème - Le 2 avril 2014

Discours de Mr DE BOUVÈRE

CITÉ JOYEUSE - PLANTATION D’UN ARBRE.
100e ANNIVERSAIRE.

LE 2 AVRIL 2014.

Mme la Bourgmestre,
Chers enfants, et vous tous de la Cité Joyeuse, nous allons planter un arbre !

Nous allons planter un arbre pour marquer le 100e anniversaire de la Cité Joyeuse.
Nous allons planter une jeune cèdre du Liban qui va vivre 100 ans. Un arbre énorme naîtra d’une racine qui était au départ aussi fine qu’un cheveu ; un voyage de mille lieues commence toujours par un pas.

Un arbre est un être vivant, en perpétuelle ascension, en perpétuelle régénérescence.

Un jeune arbre est un adulte en devenir. C’est une source de vie. Un jeune arbre c’est comme un enfant. Un enfant c’est comme un jeune arbre.

Selon une légende indienne, ceux qui plantent un arbre assurent leur propre vie et celle de ceux dont ils ont la charge, à l’image de la vie de l’arbre qu’ils plantent
Planter cet arbre, c’est donc symboliquement lier la destinée de la Cité Joyeuse et celle de tous ses occupants, à cet arbre que nous plantons tous ensemble.

Pour planter un arbre, il ne suffit pas de faire un trou dans la terre et d’y jeter l’arbre. Si l’on veut voir l’arbre grandir et s’épanouir, il faut beaucoup de précautions :

-  Il faut d’abord choisir la bonne période, mais surtout bien choisir le bon endroit ;

-  Il faut préparer le trou avec de la bonne terre et préparer aussi la terre ;

-  Il faut aussi préparer l’arbre pour sa mise en terre, le rendre beau ;

-  Il faut déposer l’arbre avec beaucoup de précautions dans le trou, le mettre bien verticalement, afin qu’il grandisse bien droit : il sera alors très fort et résistera aux intempéries ;

-  Il faut employer du bon engrais si le sol est pauvre ;

-  ensuite, combler le trou avec de la bonne terre encore et bien sûr, arroser ;

-  Ne pas piétiner l’endroit pour ne pas écraser les racines ; mettre du paillage pour protéger ;

-  arroser encore ;

-  soutenir l’arbre à l’aide d’un bon tuteur pendant les premières années ;

-  continuer à arroser afin qu’il prenne bien racine ;
-  Soignez le bien, car en l’absence de soins, l’arbre de vie peut devenir l’arbre de mort. Faites en sorte qu’il vive au moins 100 ans.

Réjouissez-vous tous de voir grandir votre arbre au même rythme que vous, que vos proches et vos amis.
Observez les oiseaux qui vont voler dans sa ramure : ils seront joyeux.

Vous tous de la Cité Joyeuse, vous tous les enfants, cet arbre est le vôtre, cet arbre c’est comme vous.

Avant de terminer la plantation de notre arbre, je désire remercier les Jeunes Jardiniers et leur exprimer notre gratitude pour avoir prêté leur concours de manière bénévole.

Louis DE BOUVÈRE.
Président.